Caroline Fleck
Hypnothérapeute - Paris 17

Le site www.fleck-hypnose-paris.fr est temporairement désactivé...

Si vous êtes le propriétaire de ce site, merci de contacter rapidement l'hébergeur.

  • Hébergeur : Simplébo
  • Site : www.simplebo.fr
  • Téléphone : 01 84 17 49 76

L’hypnose est un état naturel

L’état hypnotique, c’est un pays connu

L’état hypnotique, c’est un pays connu dont vous parlez la langue : vous l’avez déjà expérimenté parce que c’est un état naturel.

C’est comme quand on visite une expo de peinture. Ça vous arrive parfois ? Vous êtes en vacances dans le sud avec des amis. Vous avez décidé d’aller voir cette exposition temporaire, Matisse peut-être. On s’attend, chacun commente les toiles. On exprime ses préférences. Et vous arrivez devant une toile. C’est "Fenêtre ouverte". Vous voyez cette fenêtre dont les battants orange sont ouverts. Il y a des pots de géranium posés à même le sol juste dans l’embrasure de la fenêtre. Ça fait des tâches rouges, orange qui ponctuent le vert des feuilles et de la balustrade. Au-delà de la balustrade dont les barres vertes s’entrecroisent, on aperçoit la mer. On voit des barques de pêcheurs se balancer au gré de la brise.  La mer ondule doucement, il y a des reflets roses. Le soleil brulant se reflète sur l’eau. Vous entendez les cris des baigneurs au loin. Et une forte odeur d’iode mêlée de poissons frais arrive jusqu’à vous. Vous appuyez vos mains sur la balustrade. La peinture s’écaille sous vos doigts. Vous sentez les fleurs des géraniums en pot qui vous chatouillent les mollets. Des effluves de socca et d’anchois marinés. Vous savourez cet instant qui vous rappelle d’autres moments de repas partagés.

 

Et tout à coup, vous réalisez que vous êtes dans une salle d’exposition et que vos amis sont passés dans une autre salle. Vous êtes seul devant ce tableau, … depuis combien de temps ? Vous étiez là mais en même temps ailleurs.

 

Un état de dissociation

Vous étiez en état d’hypnose. Vous avez ressenti et perçu des choses apportées par votre esprit. Vos pensées sont des gestes. Cet état arrive sans le vouloir. Tout à coup, on est dissocié, ici et ailleurs à la fois. Et pourtant, voyez-vous, on peut se servir de cet état d’auto-hypnose et le provoquer à volonté.

En se plaçant dans cet état de dissociation, on se place à l’écoute de son inconscient, on peut aussi s’adresser à lui en lui suggérant de nouvelles façons de réagir aux difficultés de la vie pour obtenir une vie plus apaisée.

 


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par l'ECH

Connexion