Caroline Fleck
Hypnothérapeute - Paris 17

Le site www.fleck-hypnose-paris.fr est temporairement désactivé...

Si vous êtes le propriétaire de ce site, merci de contacter rapidement l'hébergeur.

  • Hébergeur : Simplébo
  • Site : www.simplebo.fr
  • Téléphone : 01 84 17 49 76

L'arrêt du tabac

Souvent un combat

Arrêter de fumer c’est souvent un combat, un affrontement entre la volonté de ne pas fumer et le désir de le faire. On peut vivre l’arrêt comme une privation difficile à supporter. La privation d’un plaisir qui rythme de nombreux moments de la journée, depuis la première cigarette du matin jusqu’à la dernière avant de dormir. Sans parler de celles qui accompagnent le café après les repas... Avec ce moment de convivialité avec les autres fumeurs, ce moment de partage avec ceux que l’on aime... Un instant de communion...

Alors, on se donne toutes sortes de raisons pour justifier le fait de ne pas arrêter. On est même parfois étonné par l'inventivité des raisons que l’on peut se donner : toutes les meilleures raisons du monde pour ne pas réussir à arrêter.

Ça vous est déjà arrivé ?

Et un jour, vous décidez que ça suffit, que c’est trop nocif, et qu’en plus ça vous coûte vraiment trop cher. Vous êtes sur la bonne voie pendant plusieurs jours, plusieurs semaines même. Vous écoutez votre désir de vous libérer de ça. Et puis un jour, vous avez une forte contrariété, on vous dit quelque chose que vraiment vous avez du mal à gérer et … vous demandez une cigarette que vous fumez avec délice et vous sortez acheter un paquet. C’est reparti ! Tous vos efforts ont disparu. Votre raison a été étouffée par votre émotion et elle a subi un fort coup de balais. Et c’est pour tout le monde comme ça. C’est pour cela qu’on ne peut pas en vouloir à quelqu’un qui n’arrive pas à ne pas continuer à avoir un comportement qui n’est pas bon pour lui. Parce que, les émotions sont beaucoup plus fortes : dire « Quand on veut, on peut ! », c’est méconnaitre totalement la toute-puissance des émotions par rapport à la raison et la volonté.

Agir sur les émotions

Donc le plus important, c’est de pouvoir agir sur les émotions. C’est de pouvoir modifier les réponses que certaines émotions vont inlassablement apporter comme allumer une cigarette. Grâce à l’hypnose, on va s’adresser à l’inconscient pour déprogrammer la réaction automatique et proposer une association plus efficace.

Le point fort de la démarche hypnotique réside dans la voie ouverte par le non recours à la volonté et à la morale. En cela, c’est là un véritable contrepied par rapport au discours habituel sur l’addiction. Faire appel à la volonté revient à combattre une faiblesse. La morale, elle, fait référence à la vie en société. Dans les deux cas, nous sommes les coupables. Et la culpabilisation ne favorise pas la rupture avec le tabac.

 

 

..


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par l'ECH

Connexion